safran


safran

1. safran [ safrɑ̃ ] n. m.
XIIe; lat. médiév. safranum, de l'arabo-persan za'farân
1Plante monocotylédone (iridacées), appelée couramment crocus, dont les fleurs portent des stigmates orangés utilisés comme aromate et colorant. Safran cultivé.
Safran des prés. colchique. Safran bâtard (appelé aussi carthame ). Safran des Indes. curcuma. Faux safran, l'amaryllis jaune.
2Épice vendue dans le commerce sous la forme d'une poudre orangée (provenant des stigmates de la fleur). Pincée de safran. Riz au safran.
3Matière colorante jaune tirée de la même fleur. Safran des doreurs; des confiseurs.
Couleur jaune orangé. Touches d'ocre et de safran. Appos. Jaune safran. Adj. inv. « Le soir safran qui sur les quais déteint » (Aragon). safrané.
safran 2. safran [ safrɑ̃ ] n. m.
• 1573; saffryn v. 1382; ar. za'fran
Mar. Pièce verticale du corps du gouvernail.

safran nom masculin (latin médiéval safranum, de l'arabe za‘farān) Crocus cultivé pour ses fleurs. Colorant jaune puissant contenu dans les styles et stigmates de cette plante. Poudre orangée, préparée à partir des stigmates desséchés de Crocus sativus, servant de condiment. ● safran adjectif invariable D'un jaune-orangé. ● safran nom masculin (arabe za‘frān) Surface du gouvernail sur laquelle agissent les filets d'eau. ● safran (difficultés) adjectif invariable Accord Invariable comme adjectif de couleur : des étoffes safran. Voir grammaire : noms de couleur.

safran
n. m. (et adj. inv.)
d1./d Nom cour. du crocus (Fam. iridacées).
d2./d Condiment et colorant constitués de stigmates floraux du crocus séchés, réduits ou non en poudre. Poulet au safran.
|| adj. inv. De la couleur jaune orangé du safran. étoffe safran.
————————
safran
n. m. MAR Pièce plate qui constitue la partie essentielle du gouvernail.

I.
⇒SAFRAN1, subst. masc.
A. — BOTANIQUE
1. Plante vivace bulbeuse, de la famille des Iridacées, fleurissant au commencement de l'automne, qui porte une fleur bleue mêlée de rouge et de pourpre, à stigmates jaunes très développés et odorants. Synon. crocus. Floraison, cueillette du safran; oignons de safran. Ah! n'est-il pas Levé, l'astre qui fait s'ouvrir la fleur tardive Du safran! (MORÉAS, Pèlerin pass., 1891, p. 88). Parmi le myrte et les safrans sauvages, l'onde fuyait si claire qu'on eût pu voir sur le sable couleur de nacre, les pieds de Doliah, étroitement, laisser leur empreinte (TOULET, Comme une fantaisie, 1918, p. 24).
2. P. anal. Safran d'Allemagne, safran bâtard ou faux safran. Synon. de carthame. Safran des Indes. Synon. de curcuma. Safran des prés. Synon. de colchique.
B. — P. méton. Extrait de cette plante.
1. GASTR. Épice confectionnée avec les stigmates séchés de cette plante, employée comme colorant et comme condiment. Safran en poudre; brindilles, pincée de safran; beurre coloré au safran; ragoût de lotte, de moules au safran. Aussi ne lui parlerai-je point des petits ports hindous, où l'on respire le safran et le poisson salé (TOULET, Nane, 1905, p. 124). Le safran est généralement employé pour donner aux apprêts une belle couleur jaune verdâtre; mais il possède aussi une saveur sui generis, un peu amère et chaude, qui convient particulièrement au riz du risotto ou de la paëlla et plus encore à la bouillabaisse (Ac. Gastr. 1962).
2. a) Colorant orange ou jaune verdâtre extrait des stigmates de cette plante. Safran des confiseurs, des doreurs. L'enfant (...) tire doucement Un brin de la quenouille (...) Puis s'enfuit triomphante, emportant avec joie La belle laine d'or que le safran jaunit (HUGO, Contempl., t. 2, 1856, p. 257). Le safran, dont la tragédienne colorait sa peau, faisait chanter l'outre-mer de ses prunelles (LORRAIN, Phocas, 1901, p. 63).
b) Couleur jaune verdâtre tirant légèrement sur l'orangé. Une robe de safran pâle. Elle ne sentit pas que Djala, en silence, dénouait et déroulait son long voile de safran (, Aphrodite, 1896, p. 66). L'abbé trouve Massevaux dans son bureau vitré (...) le safran de son teint s'assombrissait de charbon (LA VARENDE, Amour sacré, 1959, p. 169).
Couleur de safran ou couleur safran. Noémi se sentait épiée par des regards coulés sous des paupières couleur de safran (MAURIAC, Baiser Lépreux, 1922, p. 196). C'était, à coup sûr, une Flamande. Son dos et sa croupe me l'attestaient, ainsi que la couleur safran de ses cheveux (L. DAUDET, Rech. beau, 1932, p. 191).
En appos. Jaune safran. De la nuance du safran. Le diagnostic différentiel s'établira aisément par l'ensemencement de pus d'un abcès actinomycosique sur la coupe d'une pomme de terre, sur laquelle on constatera le développement d'une colonie jaune safran (GARCIN, Guide vétér., 1944, p. 233).
Empl. adj. inv. Des chemisiers safran. Les pointes effilées de son madras safran lui arrondissaient sur le crâne le croissant d'une Diane antique (COURTELINE, Train 8 h 47, 1888, p. 169). À l'heure safran qui suit l'aurore (SUARÈS, Voy. Condottière, t. 3, 1932, p. 251).
C. — CHIM., PHARM.
1. Préparation officinale obtenue à partir des fleurs ou du rhizome de cette plante, utilisée comme stimulant et comme emménagogue. Sirop de safran. Si l'asthme est convulsif et hystérique, on ajoutera aux potions la teinture de myrrhe, de castoreum, ou de safran à la dose de quelques gouttes (GEOFFROY, Méd. prat., 1800, p. 133). Un médecin lui conseilla l'usage du safran qui n'eut aucun résultat (BOREL, Champavert, 1833, p. 25).
2. Safran de Mars, d'antimoine, des métaux. Préparation à base de fer ou d'antimoine. On obtient sous le nom de crocus metallorum ou de safran d'antimoine un oxysulfure plus riche en sulfure (WURTZ, Dict. chim., t. 1, vol. 1, 1869, p. 350).
Safran de Mars. ,,Oxyde ferrique, utilisé comme astringent`` (Méd. Biol. t. 3 1972). Safran de Mars apéritif. Carbonate basique de fer, utilisé dans le traitement des anémies hypochromes. Le carbonate basique de fer est appelé aussi safran de Mars apéritif (LEBEAU, COURTOIS, Pharm. chim., t. 1, 1929, p. 329). Safran des métaux. Oxysulfure d'antimoine. (Dict. XIXe et XXe s.).
D. — Locutions
1. Être jaune comme (du) safran (vieilli, fam.). Avoir la jaunisse. (Ac. 1798-1878).
2. Accommoder au safran (vieilli, fam.). [P. allus. au jaune, couleur des maris trompés] Faire une infidélité conjugale. Il me donne sur les nerfs (...)! Je suis enchanté que sa femme (...) ait (...) accommodé au safran ce voltigeur de Louis XIV (AUGIER, Effrontés, 1861, p. 280).
3. Aller au safran (vx, fam.). [P. allus. à la couleur jaune dont était peinte la maison du banqueroutier] Faire banqueroute; aller mal dans ses affaires. (Dict. XIXe s.).
Prononc. et Orth.:[]. Homon. safran2. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1150 bot. safran « crocus » (Charroi Nîmes, éd. D. Mc Millan, 1149); b) ) 1539 safran bastard « carthame » (EST.); ) 1547 saffran bastard « colchique d'automne » (ESTIENNE, De latinis et graecis nominibus arborum d'apr. FEW t. 19, p. 202a); 1827 safran des prés (Encyclop. méthod. Méd., t. 12); 2. a) 1re moit. XIIe s. « matière colorante jaune » (Lapidaires anglo-norm., éd. P. Studer et J. Evans, I, 418: linge teint de safran); 1587 « couleur jaune » (MALHERBE, Les Larmes de Saint-Pierre, 360 ds Poés., éd. J. Lavaud, t. 1, p. 22: Du saffran que le jour apporte de la mer); 1778 adj. (BUFFON, Hist. nat., Oiseaux, t. 4, p. 346: jaune-safran); b) 1539 expr. aller au safran « faire banqueroute » (EST.); 1861 accommoder au safran « cocufier » (AUGIER, loc. cit.); 3. XIIIe s. « assaisonnement » (Dit du mercier, ms. BN 19152, f ° 43 r ° a, reprod. E. Faral, 1934: saffren a metre en viandes); ca 1393 saffran (Ménagier, éd. G.-E. Brereton, J. M. Ferrier, p. 269). Empr. au lat. médiév. safranum (1156 ds PELLEGR. Arab., p. 351), et celui-ci à l'ar. za « safran ».
DÉR. 1. Safraner, verbe trans. Colorer ou apprêter avec du safran. Safraner du riz, un gâteau, une liqueur. Pour rafraîchir l'air, des machines ingénieuses faisoient monter des sources de vin et d'eau safranée, qui retomboient en rosée odoriférante (CHATEAUBR., Martyrs, t. 3, 1810, p. 226). P. métaph. Les ruines étaient décorées de ronces et d'ancolies safranées par l'automne, et noyées dans la lumière (CHATEAUBR., Mém., t. 2, 1848, p. 109). Empl. pronom. réfl. Et se penchant, la France écoute. « Ah! dit-elle, frémissant toute, Si la Louve hurle si fort l'Aigle plane! et si l'Aigle plane, une autre Colonne Trajane, Sur un beau ciel qui se safrane Tordra des victoires encor! (ROSTAND, Vol Marseill., 1918, p. 131). [], (il) safrane [-]. Att. ds Ac. dep. 1694. 1res attest. a) 1554 « donner une couleur jaune » (O. DE MAGNY, Les Gayetez, p. 39 ds HUG.: l'aube (...) saffranoit le ciel), b) 1600 « colorer au safran » (O. DE SERRES, Théâtre d'agric., V, 11, p. 414: aprés leur avoir saffrané les pattes [des connins chastrés]); de safran1, dés. -er. 2. Safranier, -ière, subst. a) Personne qui cultive le safran. [Le safran] plante bulbeuse originaire d'Orient, introduite en Espagne par les Arabes et cultivée en France par les « safraniers » depuis le XVIe s., dans le Gâtinais et l'Angoumois (COURTINE Gastr. 1984). b) Subst. masc., au fig., fam., vieilli. Homme ruiné; banqueroutier. (Dict. XIXe s.). c) Subst. fém. Plantation de safran. Les meilleures safranières sont situées sur des terrains argilo-calcaires ou silico-calcaires, profonds, sains et fertiles (ZOLLA Agric. 1904). [], fém. []. Att. ds Ac. 1694-1798. 1res attest. a) ) 1549 safranier « banqueroutier » (EST.); ) 1568 safrenier « marchand de safran » (B. de la Sté archéol. de la Charente, 1894, p. 88), 1611 saffranier (COTGR.), 1845-46 safranier « celui qui cultive le safran » (BESCH.), b) 1568 safrenière (B. de la Sté archéol. de la Charente, 1894, p. 88: le lieu où est planté le safran s'apelle safrenière), 1600 saffraniere (O. DE SERRES, Théâtre d'agric., VI, 28, p. 727); de safran1, suff. -ier, -ière. 3. Safranine, subst. fém., souv. au plur., chim. [Nom générique de matières colorantes du groupe des azines dont la nuance varie du rouge au violet] Solution aqueuse concentrée de safranine (GATIN 1924). Coupe colorée par safranine (HUSSON, GRAF, Biol. gén., 1965, p. 88). Les safranines sont utilisées pour la teinture du coton, de la soie et de la laine. Elles résistent bien au lavage et à la lumière (Méd. Biol. t. 3 1972). []. 1re attest. 1875 (Lar. 19e); de safran1, suff. -ine (-in). Cf. angl. safranin (1868 ds NED). 4. Safranique, adj. Qui tient du safran par la couleur ou l'arôme. Piments, poudres anglaises, safraniques, substances coloniales, poussières exotiques, tout leur eût semblé bon (BAUDEL., Fanfarlo, 1847, p. 552). []. 1re attest. 1847 id.; de safran1, suff. -ique.
II.
⇒SAFRAN2, subst. masc.
MAR. Partie plate et verticale du gouvernail qui prend appui sur la mèche. Safran en bois, métallique; gouvernail à large safran. La commotion fut si violente, que le safran du gouvernail, heurté par le travers, donna une affreuse secousse à la barre: les trois hommes qui la tenaient furent renversés sur le pont (SUE, Atar-Gull, 1831, p. 3). Un grand-père s'échappa à la nage en mettant de temps à autre la main sur le safran d'un gouvernail de chaloupe anglaise (LA VARENDE, Cadoudal, 1952, p. 90).
Prononc.:[]. Homon. safran1. Étymol. et Hist. 1382-84 saffryn (Comptes du clos des galées de Rouen, éd. Ch. Bréard, p. 83); 1573 safran (DUPUYS). Orig. incertaine; l'existence d'un ar. za « crochet du gouvernail » (LOK. n ° 2179; REW3 n ° 9588a) n'est pas confirmée (v. FEW t. 19, p. 203a).
STAT.Safran1 et 2. Fréq. abs. littér.:97.

1. safran [safʀɑ̃] n. m.
ÉTYM. XIIe; lat. médiéval safranum; arabo-persan ză‘fărān, même sens.
tableau Mots français d'origine arabe.
A
1 Bot. Plante monocotylédone (Iridacées), scientifiquement appelée crocus, dont les fleurs portent des stigmates orangés utilisés comme aromate et colorant. || Le safran printanier (→ Fourmiller, cit. 7). || Safran cultivé. Par anal. (1547; autres plantes). || Safran des prés, safran bâtard. Carthame, colchique. || Faux safran : nom de l'amaryllis jaune.
tableau Noms de plantes médicinales.
2 Cour. Extrait de cette plante. a Assaisonnement vendu dans le commerce sous la forme d'une poudre orangée (provenant des stigmates de la fleur). || Pincée de safran. || Ragoût de crabes au safran (→ Excitant, cit. 1; et aussi homard, cit. 3).
b Poudre de safran utilisée contre les moustiques.
1 Et toujours avant d'atteindre les villages du flanc de la montagne, avant même d'avoir aperçu les premiers manguiers, on rencontrait les premiers enfants des villages de forêt, tout enduits de safran contre les moustiques et suivis de leurs bandes de chiens errants.
M. Duras, Un barrage contre le Pacifique, p. 116.
c (Fin XIVe). Matière colorante jaune (provenant des stigmates de la fleur). || Safran des doreurs; des confiseurs.
3 Couleur jaune. || Touches d'ocre et de safran (→ Indigo, cit. 2). || Grappes de safran des mimosas (cit.).Appos. || Jaune safran, de la nuance particulière du safran.Adj. invar. || Soie safran. Jaune, safrané. || « Les robes safran des moines (bouddhistes) » (l'Express, 21 juil. 1979, p. 45).
2 Ce silence est fait de soie et d'étain
Les grands bassins de mât en mât y bercent
Le soir safran qui sur les quais déteint (…)
Aragon, le Roman inachevé, p. 106.
tableau Désignations de couleurs.
B Loc. Vx. Safran des métaux : oxysulfure de fer utilisé contre certaines anémies.
DÉR. Safrané, safranier, safranière, safranine, safranique.
————————
2. safran [safʀɑ̃] n. m.
ÉTYM. 1573; saffryn, v. 1382; arabe za'frăn.
Mar. Pièce principale du gouvernail, aileron vertical qui agit sur l'eau (par oppos. à la barre, à la mèche, aux ferrures, etc.).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Safran — Safran …   Deutsch Wörterbuch

  • Safran — (Crocus sativus) Systematik Klasse: Bedecktsamer (Magnoliopsida) Monokotyledonen …   Deutsch Wikipedia

  • safran — 1. (sa fran) s. m. 1°   Plante bulbeuse, qui porte une fleur bleue mêlée de rouge et de purpurin, crocus sativus, L., iridées ; on y distingue deux variétés, le safran des fleuristes cultivé pour l ornement, et le safran du Gâtinais ou d automne …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • SAFRAN — SA Unternehmensform SA ISIN …   Deutsch Wikipedia

  • safran — SAFRAN. s. m. Sorte de plante qui porte une fleur odorante, bleüastre au dehors, & jaunastre dans le fond. Semer du safran. une plante de safran. Il se prend plus ordinairement pour cette mesme fleur sechée, & reduite en poudre, qui estant… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • SAFRAN — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • safran — SAFRÁN, safrane, s.n. Parte a cârmei unei nave care poate fi rotită parţial în jurul axei cârmei pentru a face ca nava să se întoarcă la dreapta sau la stânga. – Din fr. safran. Trimis de LauraGellner, 17.07.2004. Sursa: DEX 98  SAFRÁN s. (mar.) …   Dicționar Român

  • safran — Safran, Crocum (inquit) Ruellius. Galli Mauritanos imitati Safranum appellant. Et en cas de navires, Safran est une piece de bois large d un pied, ou environ, de longueur des deux tiers du gouvernail, bien vuidée, qui est endossée et cousue avec… …   Thresor de la langue françoyse

  • Safran SA — Расположение …   Википедия

  • Safran — Sm eine Gewürz , Färbe und Heilpflanze per. Wortschatz fach. (13. Jh.), mhd. saf[f]rān Entlehnung. Entlehnt aus afrz. safran, dieses aus span. azafrán, aus arab. zaʿfarān Krokus .    Ebenso nndl. saffraan, ne. saffron, nfrz. safran, nschw.… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • šafran — šàfran m DEFINICIJA 1. bot. biljka (Crocus sativus) iz porodice perunika (Iridiaceae); krok, podlesak, žafran 2. cijenjeni začin od te biljke FRAZEOLOGIJA procvasti kao šafran poslije jugovine jako se razviti, naći se u povoljnim okolnostima… …   Hrvatski jezični portal


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.